Curieux Bégin

Saumon fumé, sans fumée et Mister Maillard

par
publié le
Il y a des ces billets qui s'écrivent quasiment tous seuls tellement le feeling laisse porter les doigts sur le clavier. Ici c'est le cas avec cette recette de saumon fumé SANS fumer que j'ai eu le plaisir de découvrir à Curieux Bégin. Je ne possède pas de fumoir et cette idée de saumon préparer carrément sans cet ingrédient principal est venue piquer ma curiosité. Ça donne en même temps le goût de mettre la main sur le livre des recettes de Papilles et Molécules écrit par François Chartier et Stéphane Modat (Noël ça arrive vite...) Vu à l’émission Curieux Bégin Comment faire le saumon fumée sans fumée Création de Stéphane Modat et François Chartier Satisfaction : 10 sur 10 Difficulté : Moyen Préparation et confection : 45 minutes + (15h de repos au frigo pour le poisson) C'est donc le lendemain que je me suis dirigé du côté de chez Costco pour mettre la main sur un gros filet de saumon (environ 1.1 kg et c'est le meilleur rapport qualité/prix) afin de préparer cette recette tout de même mystérieuse. J'en ai profité pour me procurer le fameux thé Lapsang Souchong qui allait donner toute cette saveur de fumée au poisson. Parce que oui, ce thé sent vraiment beaucoup la fumée, c'est étonnant. La préparation pour le saumon et vraiment ultra simple et je vous suggère fortement d'attendre un bon 15 heures avant de le sortir du frigo. Dans mon cas, j'ai laissé le tout 12 heures... mais je crois sincèrement qu'un 3 heures de plus aurait été très acceptable. Au final c'est vraiment surprenant comme le poisson prend le goût de la fumée, c'est renversant. On aurait très bien pu le manger comme ça, mais j'avais le goût de le saisir juste un peu pour donner une belle coloration au morceau de poisson. Honnêtement c'est l'un des morceaux de saumon le plus tendre que j'ai réussi à faire dans ma vie. Pour arroser le tout, il y a cette émulsion de Mister Maillard qui se prépare aussi en un tour de main. Je vous propose de faire la moitié de la recette, car il en restera tout de même beaucoup. Pour trouver la fameuse lécithine de soya, j'en ai trouvé facilement aux Promenades Beauport au magasin d'aliment naturel VitaVie. Dans le but de respecter les molécules, j'ai accompagné le saumon fumé d'une petite salade d'asperges que j'ai blanchies et coupé en fines lamelles. J'ai fait revenir le tout rapidement dans la poêle pour les réchauffer avec une noisette de beurre. Ça donne un résultat très sympathique pour les yeux et surtout excellent pour les papilles. À refaire encore, encore et encore!  

Commentaires