Restaurants

Restaurant Le Patriarche

par
publié le
C'était le point culminant de notre Parcours Gourmand. Le souper au restaurant Le Patriarche ne pouvait qu'être la cerise sur le sundae après ces deux jours à manger comme des fous. Même si nous étions pleins, il fallait faire de la place pour le Patriarche. J'avais eu la chance d'explorer la cuisine de ce restaurant lors de la soirée du deuxième Foodcrawl. Je savais que j'allais très bien manger.
Guy Collin nous attendait pour l'apéritif dans la cave à vin qui est d'ailleurs magnifique. Un petit kir et une première mise en bouche avant de monter à l'étage pour débuter le repas. Le repas débute avec une seconde mise en bouche pendant que nous faisons nos choix de trilogies. C'est sous le thème du canard que je décide de passer la soirée. On commence avec un potage à la courge avec un espuma au bacon. Riche et crémeux pour bien débuter la soirée. S'en suit l'assiette composée de foie gras
  • Au torchon farci de ris de veau, croustillant de fruits secs au Sortilège
  • Poêlé, écrasé de pommes de terre Ratte et topinambour
  • Chocolat de foie gras poché au vin rouge, pain d'épice, gelée de son jus de cuisson.
Le genre d'assiette d'une richesse absolue en bouche. Les amateurs de foie gras seront servis avec ce plat dont le restaurant le spécifie comme l'une de ses spécialités. Pour moi c'était carrément dans mes cordes. Ensuite, un potage de courge avec un espuma au bacon vient poursuivre le repas. Comment ne pas aimer cette petite crème fouetter à saveur douce de bacon. Le potage lui offre une belle texture et goûte l'automne. Ça réconforte encore un peu plus. Deux entrées avec beaucoup de rondeurs qui sont entre coupées d'un petit granité qui mérite amplement sa place pour venir rafraîchir un peu le repas avant le plat principal. Il le fallait, car j'aillais continuer le repas avec une trilogie de canard.
  • Magret rôti au café, fricassée de champignons sauvages
  • Cuisse à la royale, laquée dans son jus
  • Samosa de canard confit, pomme de terre Ratte, bacon de magret fumé
Bien exécuté, de superbes cuissons, le chef Stéphane démontre son talent et tout le monde au tour de la table savoure son repas. Pour le dessert j'ai poursuivi sur le thème un thème connu qui était celui du Domaine de l'Ange-Gardien, visité un peu plus tôt dans la journée. Une trilogie sucrée composée de
  • Crème brûlée au caramel de cidre de glace
  • Tartelette aux fraises, mousse à la liqueur de fraise Griserie
  • Tulipe aux agrumes, sorbet de cerise de terre et vin rouge fortifié Québec 1608
De quoi terminer la soirée sur un nuage en roulant jusqu'à l'hôtel pour dormire rondement.
Le Patriarche est l'un des secrets bien gardé (pour le moment) dans le secteur de la rue St-Jean. Il mérite amplement d'être découvert et n'hésitez surtout à allez jeter un oeil à la magnifique cave à vin au sous-sol.
Pour des photos qui rendront justice aux plats, je vous invite à voir ceux du 2e FoodCrawl qui a eut lieu dans ce secteur.
Le Patriarche 17 Rue Saint Stanislas Québec, QC G1R 4G7 (418) 692-5488 http://www.lepatriarche.com/

Commentaires