Restaurants

Osoya thaï

par
publié le
Mise à jour (novembre 2012) : Malheureusement le restaurant a fermé ses portes. Maintenant il s'agit du Pur Sang, ouvert par le chef Christian Lemelin du Toast et SSS. Comme mentionnée pour mon billet sur le restaurant Soba, l'émergence des restaurants thaï est en effervescence à Québec. J'entame donc avec un nouveau restaurant situé au Lac-Beauport dont j'ai entendu beaucoup de commentaires positifs. Il s'agit bien sûr du restaurant Osoya thaï que l'on peut très facilement voir sur le boulevard du Lac avec sa belle architecture et ses superbes couleurs en soirée. J'ai pris le temps de consulter la page Facebook et le menu sur leur très beau site web afin de me donner une petite idée de ce que je pourrais déguster. Déjà je salivais... À mon arrivée, mes yeux ne peuvent passer sous silence l'ambiance et la superbe décoration. De belles couleurs et un éclairage qui donnent des textures vraiment magnifiques aux murs et au plafond. On nous assigne une place proche d’une fenêtre ou il y a des sièges un peu plus élevés. Un endroit un peu plus adapté aux couples. L'accueil est chaleureux et très convivial de la part de notre serveuse. On prend le temps de s'installer et nous commençons la consultation du menu. Copine a entamé la soirée avec un petit cocktail Framboise thaï pour débuter (on était là pour sa fête après tout) et dans mon cas j'attendais de passer la commande pour une petite bouteille de vino. Je retourne donc au menu (même si je m'étais permis une consultation hâtive)  afin de trancher sur mon choix. Un menu simple sans complication, mais qui selon moi offre une de bon choix. J'aime cette option d'offrir une plus petite quantité de plats au lieu de mettre le client devant un choix quasi infini de suggestions.  Celui-ci se tient sur une page en plus d'un menu découverte qui change de façon régulière. Après réflexion je décide d'y aller avec mon choix à la carte, car malgré un menu dégustation très tentant, je ne pouvais m'enlever de la tête ma petite présélection hâtive. Avant de commander, notre serveuse Jessica (non, mais pourquoi la laisser anonyme après un si bon service) se pointe afin de nous donner quelques idées pour le vin de la soirée. Elle nous suggère un petit Arthur Metz, un pinot blanc d'Alsace qui se voulait un petit passe-partout pour le souper. Je ne suis pas expert en vin, mais j'ai beaucoup aimé ce petit Arthur. Il est ajouté à la liste d'achat à ma prochaine visite à la SAQ.
Verre de vin à la main je passe donc ma commande afin de rassasier mon estomac qui n'attend que ça... ah oui, mes papilles aussi. J'ai décidé de me gâter et d'entamer le souper avec le tartare de boeuf (shiitake, enoki, pain brioché) que je me permets de commander bien relevé. Pour le 2e service, j'opte pour le wok «Kow Pad» - Thaïlande (Crevettes, sauce coco et curry, riz frit, maïs safrané, tomate, coriandre fraîche. Copine elle opte pour le «Gong Bao» - Chine (Poulet sauce aux arachides, riz frit, tamago, noix de cajou, roquette fraîche). Même si l’on ne m'avait pas encore servi mon entrée, je savais que j'allais conclure le souper avec la dégustation de tapioca (thé vert, lait de coco, biscuit chinois) étant un fan inconditionnel de cette petite perle du Japon.
Nous continuons la détente sous l'ambiance feutrée à discuter en sirotant notre «Arthur» en ayant quelques échanges de bonnes paroles avec Jessica. Sérieux, on est bien! Vraiment bien! Mon entrée se pointe alors devant mes yeux étonnés par la belle présentation. Ça l'air trop bon. Je laisse ma rétine contempler le tout avant de plonger la fourchette dans ce tartare qui ne demande qu'à être dégusté sagement. Je fonce et j'y plonge ma fourchette en prenant bien soin de goûter le tartare à son état pur, sans le pain brioché ou les petites mayonnaises qui l'accompagnent. C'est sublime. Bien assaisonné, bien goûteux et sans tiraille. J'y vais lentement comme si chaque bouchée était la dernière en prenant soin de bien mixer avec le petit pain brioché, le tartare et la mayonnaise assaisonnée qui fondent dans la bouche.
C'est maintenant le temps de relaxer et de continuer à boire un peu de ce petit Arthur (750 ml de hauteur bien sûr) en attendant le second service. C'est encore beau, c'est encore relaxant, mais mes papilles en redemandent... et hop... une gorgée de vino pour les relaxer. Voici l'arrivée de mon second amour (pour la soirée) qui se nomme «Kow Pad». Ça sent tellement bon! Le mélange coco/curry et la coriandre ne cessent de parfumer mon nez. Je plonge mes baguettes pour goûter à tout ça. Tellement bon! Ce mélange de saveurs et parfait et chaque bouchée sont un délice. Je suis conquis.
Je suis plein, mais il reste de la place pour le dessert. J'adore le tapioca et j'étais vraiment intrigué par ce celui-ci. Je reçois ce verre qui présente 3 étages de couleurs. Jessica nous spécifie de manger le tout en en ayant les trois parties dans notre cuillère. Je procède donc sans hésitation en plongeant ma cuillère pour profiter de ce tapioca hors du commun. Ici rien de trop sucré. J'aime trop ça! Enfin un dessert qui vient apaiser le souper sans nous garnir de sucre à profusion. C'est carrément mon genre! Honnêtement, c'est hors du commun et j'adore ça. La boucle est bouclée, l'estomac est garni et les papilles sur l'endorphine. Donc vous en douterez que j'ai fort apprécié ma soirée au restaurant Osoya thaï, et que sans hésiter je vais y retourner et surtout vous recommander ce restaurant. Il ne faut donc pas hésiter à rouler un petit 15 minutes en direction Lac-Beauport pour passer un excellent moment au Osoya. Deux conseils spéciaux de tranchedepain.com 1. Si vous réservez avant d'y aller (c'est recommandable), n'hésitez pas à demander la section de Jessica. Je vous garantis un super service vraiment au-dessus de toute attente. 2. Il est possible de donner carte blanche au chef Mario et celui-ci vous concoctera avec grand plaisir un menu 3 ou 4 services qui seront inspirés du moment. Si vous êtes du genre spontané, vous y trouverez votre compte. Osoya thaï Lac-Beauport 830, boul. du Lac Québec (Qc) G2M 0C9 418 849.0990 www.osoya.ca Osoya sur Facebook

Commentaires