On jase

L'expérience du Festin dans le champ

par
publié le
L'autre soir j'ai eu l'occasion d'être avec plus de 175 convives pour vivre une expérience unique dans le vignoble de l'Ange-Gardien. C'était la première édition du Festin dans le champ organisé en partie par le CLD de la côte de Beaupré. Un événement unique avec un repas 5 services concoctés par 5 chefs dans un lieu ou la vue pouvait dépasser toutes les attentes. Pour le coût de 110$ (ou moins si vous achetiez votre billet en avance), c'était l'apéritif, un souper 5 services avec accord mets/vins, un lieu incroyable, une foule unique et un service parfait.
festin-champ-01
Il y avait quelques chefs que j'avais eu l'occasion de rencontrer lors de mon parcours gourmand et surtout Stéphane Roth du Patriarche s'occupait du plat principal. À l'arrivée, c'était un petit verre de rosé qui nous était servi question de patienter un peu le temps que tout le monde arrive. C'était aussi propice à l'attente de notre tour pour prendre la navette qui nous emmenait un peu plus loin dans le vignoble. À l'arrivée, c'était une vue magnifique sur le fleuve St-Laurent qui déjà volait la vedette (première photo de l'article). Tout le monde était avec son appareil photo pour immortaliser ce paysage unique. On pouvait voir les chefs à l'oeuvre dans leur tente à préparer les services pour la soirée. C'était le temps de s'installer à la table pour le premier service. Un premier plat de Franck Jourdan du Bistro Nordik, divisé en bouchées nordiques et mettant en vedette Cassis Monna et Filles et la Ferme les Canardises. Une belle diversité mettant en vedettes différentes saveurs. Pour le second service, une entrée froide composée d'un royale de foie gras servi avec un cidre de glace par le chef Bernard Higgins de l'Auberge Baker était juste trop délicieuse. Je dois avouer qu'il est facile de me convaincre avec un peu de foie gras. Pour ce service, le chef travaillait avec les produits du Vignoble Domaine l’Ange Gardien. Le plat de résistance créé par le chef Stéphane Roth du Patriarche était carrément sublime. Fidèle à ses habitudes, la qualité et les saveurs étaient au rendez-vous avec une pintade à l’infusion de myrique baumier et ses légumes de la Ferme Langlois et Fils. On pouvait sentir l'inspiration et la créativité du chef du Patriarche. Le 4e service mettait en vedette l'excelle fromage Le Paillasson de l'Île d'Orléans qui était bien grillé, servit avec d'excellents petits fruits marinés. C'est fou la versatilité de ce fromage. Le dernier service était assuré avec la chocolatière Julie Vachon qui avait préparé 4 petites mignardises pour la finale, un mixte de sucré et de fraîcheur pour terminer cet excellent festin. Celle-ci était jumelée au Musée de l'abeille, qui en passant, je vous suggère fortement d'aller faire un tour pour mettre la main sur une belle gamme de produits de qualité en miel. Très belle diversité de produits disponible, c'est à découvrir. Il va sans dire que ce fut une soirée unique. Dans mon cas je me suis même découvert une passion pour la lavande (non je rigole). Mais je dis chapeau aux organisateurs pour toute cette coordination. Il reste juste à attendre la prochaine édition.
festin-champ-02

Commentaires