On jase

MasterChef Canada

par
publié le
Honnêtement après l'aventure Et que ça saute, il n'était pas question pour moi de participer de nouveau à une émission culinaire impliquant un niveau de stress aussi élevé.... SAUF si MasterChef Canada se pointait un jour. Depuis la fin de l'aventure sur V Télé j'ai toujours eu ce petit sentiment d'accomplissement qui me chicote. Je crois que j'ai encore quelque chose à donner. Mon attitude durant le tournage n'était pas optimale pour la réussite de mon aventure. Peu importe ce qui pouvait se pointer, en moi, je me disais que si je perdais, ce n’était pas plus grave que ça. Avec le recul, je crois que ce n'est pas l'attitude que je devais avoir. Un jour, un vendredi je crois, vers 8 PM, j'étais assis dans le divan avec ma blonde à regarder la télévision. - Chérie, je pense que je vais aller chercher de la crème pour faire un dessert - Quoi maintenant ? - Euh, oui, j'ai comme le goût... et en même temps je vais pogner d'autres trucs pour demain matin... - Sérieux, tu n’es vraiment pas capable de t'arrêter hein..... ? C'est un peu ce soir-là que je me suis dit que j'avais quelque chose de plus fort que moi pour la cuisine. De tous les projets dans lesquels j'ai été impliqué à l'extérieur de mon travail quotidien de directeur-conseil dans le web, la cuisine a toujours occupé une place très importante. Cette fois, c'est différent pour moi. L'attitude, le goût de gagner, me défoncer! Merde, c'est difficile à décrire, mais je peux vous dire que je veux solide. Je veux tellement, qu'étant donné que je ne peux être présent aux auditions de Montréal, je prendrai donc l'avion ce jeudi en direction d'Halifax pour me tailler une place dans la compétition. Après une première audition téléphonique d'environ 40 minutes, j'ai mentionné que j'étais prêt à payer mon déplacement pour faire l'audition. Je traînerai donc mes ingrédients pour préparer un plat au travers plusieurs autres participants. Un plat qui devra se préparer à la température ambiante sans aucun élément de cuisson. Il faut apporter tout notre propre stock. Vers quoi je me dirige comme recette? Un millefeuille de foie de volaille, magret de canard séché maison, poires marinées et réduction de Pineau des Charentes. Un plat que je devrais pouvoir dresser sans trop de complication. Un mixte entre le moelleux, le craquant, la richesse du parfait, et le côté salé du magret. Il reste à souhaiter que le tout plaise aux juges. De plus, cette audition concorde avec la fête de ma chère mère (décéder il y a prêt de trois ans), qui est celle qui m'a transmis cette passion de la cuisine. Raison de plus de me tailler une place dans cette compétition. Je vous invite à suivre mon compte Instagram pour voir comment se déroule cette aventure à Halifax pour cette première partie de MasterChef Canada. Let's go!  

Commentaires