Restaurants

La Bûche

par
publié le
Après le Savini et le Bello, Yannick Parent récidive avec un concept plus proche de nos racines. En effet, laissant de côté la thématique italienne, c'est sur la thématique de la cabane à sucre que le 3e restaurant a pris forme. J'ai passé une soirée à La Bûche pour vivre l'expérience printanière un peu en avance. Évidemment, le menu sort de sentiers battus. J'aurais quasiment eu tendance à comparer avec La cabane à sucre au pied de cochon, mais je dois admettre que l'on reste plus proche des plats typiques, mais bien revisité. D'entrée de jeu, l'ambiance est parfaite. Tout est sur la thématique du bois, mais avec une touche contemporaine bien appréciée. Rare que je mentionne les toilettes, mais l'idée qu'a eue Yannick est vraiment géniale. Mur de bois, des crayons sharpies à la portée de tous, je vous laisse deviner la suite. La salle a manger donne une belle vue sur la cuisine pour voir l'équipe en action. On retrouve évidemment la petite touche de sirop d'érable dans tous les plats. Dès le départ, un tartare de saumon aromatisé à l'érable m'a étonnamment surpris. Je vais être honnête, rares sont les tartares qui m'épatent, mais là je dois admettre que j'ai beaucoup apprécié. Idem pour le tartare de cerf avec la touche de moutarde légèrement sucrée. Évidemment, ce n'était que des amuses-bouches pour débuter la soirée. La table allait alors de remplir considérablement. Fait très appréciable, absolument tout et fait maison!
La Buche - Entrées
Les oreilles de crisse embarquent sur la table avec les betteraves marinées et les cornichons. Un classique qu'il est impossible de mettre de côté. Mais du côté de La Bûche on a droit quelque chose de plus fluffy/léger. Ensuite arrive le gravlax de saumon fumé maison avec sa crème fraîche et sa vinaigrette à l'érable. Ici arrive l'un de mes plats préférés de la soirée, le pâté à la viande, mais frit et sa salade de chou légèrement vinaigré et la petite compote maison. Les ailes de lapins légèrement épicés et la  soupe aux pois était revisitée façon lisse avec bacon et pois chiches frits terminent cette première partie de la soirée.
La Buche - Entrees 02
Les "vrais" plats de résistance arrivent alors sur la table. Rien de moins que l'osso buco de porc et son effiloché dans une belle sauce riche. Évidemment le pâté bien garni et la poutine sauce à l'érable, le pâté chinois un peu déconstruit (et avec de la crème) arrivent en grande pompe sur la table. Évidemment, un généreux morceau de jambon se pointe sur la table et en bonus, un classique plat de bines garni de morceaux de flan de porc confit est déposé sur la table. Tous ces plats, malgré leur style traditionnel se démarque très bien de ce que l'on est habitués. Tant au niveau de la présentation que des saveurs. On sent très bien que l'on a voulait garder le style cabane à sucre, mais en lui donnant un twist fort intéressant.
La Buche - Plat Principaux
Évidemment, la soirée se termine avec les fameux grands-pères dans le sirop d'érable qui était d'une richesse incroyable et bien sûr la fameuse tire d'érable sur la neige pour couronner cette soirée gargantuesque. La Bûche signe un repas digne de rois sur la thématique de la cabane à sucre. En gang, impossible que le party ne lève pas sur place, j'en suis certain. Vous pouvez jeter un oeil sur les critiques d'Étienne RichardRachel Robitaille et Sylvie Isabelle pour d'autres feedbacks. La Bûche 49 rue St-Louis (proche du Château Frontenac) (418) 694-7272 http://restolabuche.com La page Facebook de La Bûche Merci à Tac Tic Marketing pour l'invitation, ainsi qu’à toute l’équipe de La Bûche pour l'excellente soirée  

Commentaires