Chuck Hughes

Hot Chicken de poulet frit et gaufre

par
publié le
Aaaahhhhh ce Chuck Hughes a le dont de me faire tomber dans le vice de la bonne bouffe grasse. Il ne faut pas se cacher, ses recettes sont très riches. Il ne se gêne pas pour utiliser la friture et le beurre à outrance et il s'affirme en ce sens. Il n'a pas tort après tout. Sommes-nous toujours obligés de mangé santé au pied carré? En attendant que le gouvernement vienne faire la police dans nos assiettes, profitons-en pour abuser de temps à autre de cette friture et de ce merveilleux beurre. Soyons honnêtes, il s'agit simplement d'une question de gros bon sens, nous avons juste une vie à vivre. C'est donc en ce sens que je me suis lancé dans une autre recette du chef du Garde-Manger tiré de son excellent livre. Je parle donc du hot chicken de poulet frit et gaufre que je n'ai pas pu m'empêcher d'essayer... Vu dans le livre Garde-Manger de Chuck Hughes Je vous invite à vous procurer le livre afin de voir la recette en page 68 Création de Chuck Hughes Satisfaction : 9 sur 10 Difficulté : Moyenne Préparation et confection : 1h30 (pour ce temps les pilons de poulet sont prêts) J'ai classé cette recette dans la catégorie de difficulté moyenne, car elle demande tout de même du temps et assez de préparation. Il faut faire mariner les pilons et les faire confire en premier. La recette suggère d'utiliser du gras de canard, mais au prix que ça coûte j'ai utilisé du bon vieux Crisco. J'ai surement perdu en saveur, mais je n'allais pas investir 60$ de gras de canard pour des pilons de poulet. Donc la veille on prépare les pilons avec le 4h de repos au réfrigérateur avec le sel et un autre 3h pour la cuisson de ceux-ci. Le lendemain vous êtes prêt pour la réalisation officielle. La réalisation du mélange à gaufres est très simple. Dans mon cas j'ai utilisé de la crème sure à 14%... aucune idée si utiliser une version sans gras donne un bon résultat... si vous l'essayez, me le faire savoir. Aussi je n'avais pas de gaufrier sous la main, car dans ma vie j'ai réalisé exactement zéro gaufre. J'ai donc simplement utilisé une poêle pour faire cuire celle-ci un peu comme une crêpe. Juste faire attention avec la cuisson pour ne pas les faire brûler. Le résultat m'a donné environ 6 gaufres. Je les ai coupés en morceau rectangulaire pour la présentation de l'assiette. J'ai donc poursuivi avec la friture des pilons le poulet. Rien de bien complexe, mais je recommande chaudement d'avoir une friteuse sous la main afin de simplifier la cuisson de ceux-ci. Le résultat qui sort de la friteuse est vraiment cool... on dirait que ça sort carrément de chez PFK (en terme de texture là!).  Une fois les pilons prêts, j'ai placé ceux-ci au réchaud dans un four à basse température. La sauce maintenant! Vous vous souvenez que je parlais de beurre dans mon introduction n'est-ce pas? Eh bien c'est un peu à cause de la sauce qui est principalement montée au beurre. Le résultat est évidemment plus qu'excellent. J'ai utilisé des pois et des graines de maïs congelées pour faire la sauce et c'était parfait. Pour le montage il m'a suffi de simplement empiler les gaufres, la sauce et les pilons de poulet. Simple, sympa et très bon! Le genre de recette qui va assurément étonner vos invités. Encore une fois... +1 pour Chuck Hugues. Comme vin Hélène Dion de buvezentous.com nous suggère : Du gras, du trash et du bon! Cette recette baigne dans le succulent et nécessaire vice du gras! Avant l’entrainement bikini, ça remet les priorités à la bonne place! Et qu’est-ce qu’on boit avec un mélange poulet confit frit, poivre de Cayenne, crème sûre à 14% de gras, Dijon et beurre!?! Je vous suggère d’y aller avec un vin qui aura de la rondeur, pas de tanins bien sûr, et des arômes qui se joueront dans les notes de beurre et champignon frais. Un blanc américain fera bon ménage avec ce mets en autant qu’il ait ces qualités, en plus d’une fraicheur pour trancher avec la texture moelleuse et riche du plat. À essayer : le chardonnay du Château St-Jean, un vin de Sonoma en Californie, élaboré par la top winemaker, Margo Van Staaveren. C’est un blanc qui a du nez, des courbes, de la fraicheur, élégant à la fois, et un incroyable don de séduction. Chardonnay – Château St-Jean – Sonoma 2009 – Code SAQ : 897215 – Prix : 19,95$

Commentaires