Soirée Alsace au menu au Voodoo Grill

par
publié le
Ce que je m'apprête à vous écrire pourrait se classer dans quelque chose d'inclassable (confusion à la première phrase... let's go f6). J'ai eu l'immense joie/plaisir/surprise de participer à la première soirée Alsace au menu de l'année qui se donnait au restaurant Voodoo Grill sur la Grande-Allée. En plus, c'était la première fois que cet événement avait lieu dans la vieille Capitale. J'avais déjà vu passer plusieurs messages sur Twitter concernant ces soirées mettant en vedette les merveilleux vins d'Alsace, mais je n'avais jamais regardé les vidéos disponibles sur YouTube. J'étais donc loin de me douter de ce qui m'attendait le 24 février.
Photo gracieuseté d'Alsace au menu Premièrement, je ne cacherai pas que j'adore le vin d'Alsace! À chaque fois que je mange des sushis, c'est toujours du côté de l'Alsace que je vais pour accompagner mon repas. Je ne me gêne pas non plus si j'ai le goût de prendre le petit apéro du jeudi/vendredi/samedi soir, je fonce me chercher un vin d'Alsace. Donc lorsque j'ai reçu l'invitation pour assister à la soirée, je m'attendais à déguster quelques canapés avec quelques verres de vino sur le pouce. Je m'étais carrément mis le "verre" de l'oeil!
Photo gracieuseté d'Alsace au menu 18h30 je me pointe au Voodoo Grill ou déjà l'ambiance est très agréable. Déjà plusieurs personnes d'arrivées, je laisse mon manteau au vestiaire et l’on m'accueil avec un Wolfberger Crémant d’Alsace. Je remarque que toutes les tables sont dressées, je ne peux donc que constater que ce sera un souper complet (quel oeil de lynx vous dites). On m'indique à quelle table j'étais assigné pour la soirée et j'en profite pour discuter avec Catherine Côté d’I'm full blog qui sirote son petit crémant tranquillement. Durant notre discussion, on nous invite à jouer les jet-sets en prenant une photo digne des vedettes d'Hollywood. Par la suite, nous poursuivons notre discussion encore un peu en dégustant quelques amuse-bouches composés de :
  • Consommé de volaille aux parfums de gingembre et de citronnelle
  • Rouleau impérial de ris de veau au sirop de betterave piqué au soya
  • Aiguillette de canard laqué
Il n'y avait pas à dire, il y avait en effet de l'amusement  dans ma bouche. C'était vraiment délicieux.
Photo gracieuseté d'Alsace au menu On nous invite à prendre place à notre table pour commencer le souper. À ce moment, j'ai eu le plaisir de constater que j'étais à la même table que Philippe Fehmiu, Maria Sanz, Aurélia Filion, Hubert Cormier, Nick Hamilton, Catherine, et Patrice Plante. Cool, cool et re-cool! Philippe Fehmiu lance la soirée avec une petite présentation et nous invite fortement (contrairement à la politesse que l'on doit avoir habituellement lors d'un souper) à nous servir de nos téléphones intelligents pour partager notre aventure culinaire en compagnie des vins d'Alsace. Nick Hamilton, conseiller en vin, vient nous expliquer ce que l'on aura comme vino pour accompagner ce premier service.
C'est le temps du premier service avec :
  • Pétoncle rôti, velouté de lentilles rouges et rémoulade de légumes croquants à l’huile de curry de Madras
Le tout servit avec non mais pas un mais bien deux vins à déguster :Un premier plat avec une belle présentation ou les saveurs sont succulentes. Un premier service qui dessine parfaitement à quoi on peut s'attendre d'un repas au Voodoo Grill.
Le deuxième service était composé de :
  • Homard en feuille de riz, tip choy et jus de crustacés au miso
Et servit avec un :Une belle suite au pétoncle mais avec un petit goût citronné un peu trop prononcé. Tout de même très appréciable au goût, c'est sans hésitation que je complète ce 2e service. Le vin est toujours aussi appréciable et Aurélia nous fait part de son coup de coeur de la soirée avec toute sa fougue expressive en décrivant le vin.
La soirée se poursuit avec le plat principal :
  • Jarret d’agneau braisé et hummus à l’ail doux, raviolis sibériens, os à moelle aux cinq épices
Et deux autres excellents vins :Ici, il fallait apprécier la tendance un peu plus grasse du jarret et de la moelle. Ce ne fut pas un problème dans mon cas, appréciant la dégustation de la moelle. Peut-être que le ravioli aurait mérité une présentation un peu plus déployée, mais venais ajouter une touche "neutre" aux deux autres éléments plus riches. Ici je ne peux pas passer sous silence les excellentes discussions sur le vin avec Aurélia et Nick ou ceux-ci nous challengeaient sur les saveurs que l'on découvrait sur le vin. Comment un vin pouvait être unique à chacun tout en fonction de notre "éducation culinaire" et les saveurs découvertes au cours de notre vie.
Le dernier service et non le moindre s'enchaînait avec :
  • Sushi et gingembre confit, crème brûlée au thé Macha et beignet d’ananas
Pour les 2 dernières dégustations d'Alsace :Un dessert servit comme une trilogie très intéressante. J'ai beaucoup aimé les sushis et la crème brûlée au thé Macha. Le beignet avait un goût de friture un peu trop prononcé à mon goût, mais de toute façon j'avais atteint mon maximum au niveau de l'estomac. Il restait tout de même un peu de place pour le fameux Gewurztraminer Vendanges Tardives, Léon Beyer 2000 qui pour moi as été une découverte explosive par son goût. Si ça n’était pas des 48,75$ qu'il faut débourser pour une bouteille, j'en aurais déjà dans le frigo à vino. Ça faisait très longtemps que j'avais passé une soirée avec une ambiance aussi spéciale. Je ne peux que vous conseiller de participer au concours de la page Facebook pour avoir la chance d'être sélectionné pour l'une de ces soirées uniques. Une soirée gastronomique avec la dégustation d'une excellente sélection de vins d'Alsace est tout simplement sublime. Restez au courant en suivant Alsace au menu sur leur :Cheers (avec un vin d'Alsace à la main) !
Aurélia de busurleweb.com qui parle de vino avec autant de passion qu'elle rock! http://www.youtube.com/watch?v=Er4TjOZDuBY

Commentaires