Et que ça saute

Et que ça saute : Conclusion

par
publié le
La deuxième saison de Et que ça saute vient de se terminer avec la victoire d'Élizabeth sur Véronique en finale. Cela a beaucoup fait jaser sur les réseaux sociaux concernant le choix des juges étant donné que Véronique avait beaucoup mieux performé sur les deux épreuves précédentes. Et que ça saute a toujours été en mon sens au jour le jour concernant les défis. C'est comme si la journée précédente n'avait jamais existé  C'était la même chose pour la dernière épreuve avec l'assiette à 100 000$. C'est sur cette dernière assiette que tout a penché du côté d'Élizabeth. Une troisième saison est en préparation et il est encore temps de vous inscrire pour tenter votre chance. Vous avez les nerfs assez solide? Tentez votre chance! Je me permets quelques conseils : Apprenez vos bases C'est de là que vous pourrez élaborer des recettes plus complexes. Ayez en tête le plus de recettes simples que vous pourrez décliner sous différentes versions. Ça va grandement vous aider à réagir plus vite. Préparez-vous à de longues journées Une journée de tournage c'est long et il y a beaucoup d'attentes. On jase beaucoup avec le monde pour se détendre un peu et relaxer. Mais préparez-vous à profiter de ce temps pour réviser. Oui, apporter des livres pour vous bourrer la tête de bases de recettes. Durant les défis et dans l'attente sur le plateau, restez focus Gardez la tête froide, restez tranquille, ne parlez pas trop. Apollo n'y manquait pas de nous le rappeler pendant qu'on attendait sur le plateau. Connaissez vos ingrédients Du poulet qui était de la pintade et de la morue qui était du flétan. Voilà deux drôles d'erreur pour les 2 finalistes. Mais sachez que rien n'est indiqué sur l'ilot. Il faut savoir reconnaître les ingrédients pour bien les maîtriser. On me demande souvent si je travaille dans le domaine de la restauration ou si j'envisage un futur quelconque dans le domaine en question. Honnêtement, avoir gagné le 100 000$ je remettais sérieusement ma carrière en question. Ce ne fut pas le cas, donc je ne m'attarderai pas à cette question. Mais il est évident que je vais continuer à faire vivre le Foodcamp de Québec avec mon équipe, poursuivre l'aventure de Fou de foodies avec le tome 2 et écrire sur ce blogue. D'autres projets sont aussi dans l'air et 2013 commence déjà à se dessiner de façon concrète. Vous allez tentez votre chance pour cette troisième saison?  

Commentaires