On jase

Une journée au Omnivore World Tour de Montréal

par
publié le
La mise sur pied du FoodCamp de Québec m'a été en inspiré en parti par le Festival Omnivore. Ce concept de présentations culinaire connaît un très grand succès en Europe et l'événement lui-même fait actuellement une tournée mondiale avec ce concept avec des pays comme Copenhagen, Shanghai, Istanbul, Sydney, New York et San Francisco. Celui-ci était de passage à Montréal à la Société des Arts Technologiques pour 3 journées bien remplies. Les conférences, le Omnivorious Party et les maudits soupers maintenant en vedette une panoplie de chefs dans quelques restaurants de Montréal. C'est pour la journée du samedi que j'ai pu me déplacer afin de voir à l'oeuvre les chefs et pour assister au Omnivorious Party ou 12 chefs allaient être présents pour préparer des bouchées sous la musique du DJ Panton et Jealous Lovers. La journée se déroulait ainsi : 11h00 - 11h45 : Marc-André Leclerc (Grumman 78 , Montréal) L'un de ceux à l'origine du « foodtruck » Grumman 78, Marc-André Leclerc était devant nous pour nous partager 2 recettes d'inspiration mexicaine en discutant de bouffe rue. Impossible de passer sous le silence ce sujet chaud de Montréal et qui prend de plus en plus de place. Les gens sont prêts, il reste à faire changer les lois. Durant tout ce temps, se formaient devant nos yeux des arancinis à la langue de veau et au maïs servi sur une purée de fèves noires. Ensuite c'est un classique du Grumman 78 avec un épis de maïs bien saucer dans une mayonnaise chipotle, garnit de fromage et de coriandre. Un départ canon pour cette première présentation.
11h45 - 12h30 : Petter Nilsson (La Gazzetta, Paris) Le sympathique Petter nous offre une présentation sous un thème plus campagnard avec des recettes mettant en valeurs nos légumes. L'étonnement de voir un céleri-rave cuit dans pâte au foin pour le confire surprend déjà au début de la présentation. Cornichons maison, petites pousses, crumble et huile viennent compléter l'assiette. Impossible d'entrer dans tous les détails tellement il y en a. Mais ici, on joue avec les ingrédients du Québec d'une belle manière en poussant au maximum leur saveur. Coup de coeur complet pour les tomates caramélisées (oui en dessert), salicorne, crumble de noix et glace infusée au foin.
12h30 - 13h15 : Gita Seaton (Nouveau Palais, Mtl) De la salle, environ 40% des personnes n'avait jamais été au restaurant Nouveau Palais. Une véritable institution à Montréal selon les dires de l'animateur. Gita Seaton a mis la foule dans sa poche avec son menu un peu « trash » mais qui semblait complètement décadent. Oui, ici on jouait dans l'illégalité de la santé avec une sauce au fromage (18 litres est passé chaque semaine au restaurant) qui venait garnir des frites, servir de base à une mac'n cheese, en espuma pour des huîtres façon Rockefeller et avec un magret de canard, bacon, pain grillé et tomates (voir ici un club sandwich réinventé). Simple et efficace, Gita sut mettre l'eau à la bouche aux gens présents (surtout que c'était le temps de dîner par la suite).
15h00 - 15h45 : Grégory Marchand (Frenchie, Paris) Un second chef de France prend la suite avec 5 plats qui allaient se succéder pour notre grand plaisir. Grégory Marchand nous offre une cuisine colorées ou l'huile d'agrume se retrouve dans presque chaque recette. La cuisson sous vide possède aussi une grande place à travers les plats. Étonnement avec les cubes de melon et le fromage de ricotta salé qui possédait un look parfait. Ici on joue avec la simplicité et les assiettes sans superflu mais qui se démarque. Tout semblait si bon.
15h45 - 16h30 : Patrice Demers (Les 400 coups, Montréal) L'un de ceux que j'attendais avec impatience, Patrice Demers du restaurant les 400 coups que nous avons l'occasion de voir régulièrement à la télévision. Sa réputation n'est plus à faire et une fois de plus il a prouvé son talent avec trois recettes à couper le souffle visuellement. Toujours dans les contrastes, les détails, les fruits et l'originalité la plus folle. Dans les discussions, il a mentionné comment il aimait voir la méthode que les gens utilisaient pour manger ses desserts et que parfois, ils ne s'y prennent pas de la bonne manière. Il arriva donc avec un dessert en bolle où un sorbet se cachait sous un espuma de vanille afin que les gens plongent la cuillère au complet. Bref, j'ai été conquis, j'ai acheté son livre...
16h30 - 17h15 : Alex Cruz & Derek Dammann (Orignal, Mtl) Alex Cruz (que l'on a pu voir au FoodCamp de Québec) et Derek Dammann venaient conclure cette journée avec des produits d'exceptions. On joue avec des ingrédients de qualité et hors du commun dont certains proviennent de Gaspésie Sauvage. La passion habite Alex et on ressent le tout dans ses paroles et ses explications. Celui-ci travail à développer des produits uniques et surtout pour la nature. Derek est venu cuisiner le tout de façon efficace avec une salade de mer et un dessert à base de maïs huitlacotche.
J'étais content d'être de cette première journée pour y découvrir des chefs de talents cuisinant nos produits locaux. On ne pouvait pas goûter un plat (à peine) malheureusement, mais il y avait tout de même moyen de se reprendre en soirée avec le Omnivorious Party ou les chefs allaient cuisiner pour environ 1000 personnes. Quelques-uns des plats à déguster : Patrice Demers et Marc-André Jetté (Les 400 coups – Montréal) Mousse au fromage de chèvre, tomates, quinoa croustillant Eloi Dion (Van Horne – Montréal) Bagel Saumon Sauvage à 39°C & Crème fraîche au thé fumé Petter Nilsson (La Gazzetta – Paris) Tomate "Plein de terre", Yaourt de brebis Martin Juneau (Pastaga – Montréal) Petit gâteau aux carottes, confit d'ananas et crémeux de fromage fouetté Et un petit vidéo que j'ai tourné sur place : [youtube id="7HNYYGE258M" width="620" height="360"]  

Commentaires