Et que ça saute

Et que ça saute : Épisode 8

par
publié le
Une 8e semaine qui s'enchaîne sur V et à nouveau la journée s'annonçait haute en défis. J'étais content d'être de retour en studio où je mis suis toujours senti plus à l'aise. C'est sous le thème du porc qu'allait se passer la journée et le premier défi donnait un coup d'envoi solide avec la fesse de porc que nous avions à préparer. Vingt minutes pour séparer les morceaux du plus gros morceau de viande que j'ai eu entre les mains dans ma vie. Au moment de débuter le défi, Apollo nous dit humblement qu'il lui a fallu pas plus de 6 minutes pour découper la fesse de porc. Le défi se déroule tout de même bien malgré quelques détails qui m'ont échappé. Pierre sortira gagnant de cette première épreuve haut la main. La suite de la journée se déroulait avec la préparation de deux plats avec des pièces de porc que l'on pigeait au hasard. On se retrouvait donc avec ce qu'il faut pour une cuisson lente et une cuisson courte. Aussi, il fallait oublier le filet ou les côtes de porc. Il n'était pas question d'y aller avec les coupes habituelles et surtout pas de savoir quelle partie de l'animal nous avions. Il fallait s'aider d'une affiche des 32 coupes possibles du porc. C'était facile de se tromper, mais après réflexion et un coup de pouce de Martin Juneau, je devine que j'ai entre les mains une bavette et une poitrine de porc. Pour ajouter une difficulté, on nous impose un thème in pays que l'on pige. Avec peu d'enthousiasme, je me retrouve avec l'Amérique latine pour la cuisson rapide. Honnêtement, aucune inspiration avant de commencer le défi. Encore pire, on nous rajoute l'obligation de faire un dessert après les 25 premières minutes du défi. Là, je ne savais carrément pas quoi faire. Dessert et amharique latine dans ma tête = WTF... Ils mangent du dessert là bas!?! Peu importe, il fallait continuer! J'avais mes petites idées et le tout se dessinait rondement (sauf pour le dessert) jusqu'au retrait des appareils électriques. De quoi aider! Mes plans venaient de prendre le bord et je devais me relancer dans l'improvisation. Tout simplement déstabilisant! Cela ne m'a guère aidé au final, car tous ces éléments sont venus à bout de ma participation à l'émission Et que ça saute. J'ai réussi à faire 8 semaines sur les 11 possibles. Jamais je n'aurais cru me rendre aussi loin dans cette aventure complètement folle. Je profite de ces lignes pour remercier tous ceux qui m'ont supporté dans mon aventure et qui m'ont encouragé. J'ai pu vivre quelque chose d'unique que je n'oublierai jamais.

Commentaires