Et que ça saute

Et que ça saute : Épisode 6

par
publié le
Honnêtement, je ne pensais pas que nous allions sortir de nouveau dans le contexte de l'émission. Pour ma part j'avais plus ou moins apprécié ma journée à la ferme et dans ma tête c'était une chose de régler. Évidemment, mes attentes furent chamboulées par cette 2e sortie à la chocolaterie de Cristophe Morel. Non sérieux!?!? Du chocolat!!! Bordel... Là ce n’était pas dans mes cordes du tout et s'il y bien quelque chose de difficile à maîtriser c'est bien le chocolat. Une journée très difficile pour tous les concurrents et le premier défi lancé par la production donnait le ton. Les desserts étaient la faiblesse de tout le monde (sauf Danielle), ce n'était donc pas un hasard de se retrouver dans ce contexte. C'était donc la création de bonbons en chocolat qu'il fallait réaliser en 30 minutes. Peu d'étapes, mais surtout de la technique pour réaliser ces bonbons. Facteur commun pour tous, le temps de refroidissement qui était d'une justesse quasi impossible à atteindre. Évidemment, ç’a été le problème de tous et dans mon cas ça m'a coûté plus de 10 minutes retranchées pour l'épreuve suivante. Un résultat "OK" mais sans plus pour mes bonbons en chocolat. L'étape suivante consistait à réaliser un brownie au chocolat avec sa décoration. Tous les ingrédients étaient devant nous, il fallait juste savoir quoi faire avec ceux-ci. Ici, oublier le résultat final qui était utopique avec encore une fois le temps de refroidissement quasiment nul. Pour plusieurs, les décorations avaient complètement fondu. Pour ma part le brownie se tenait bien, mais il fallait oublier son look. Une autre épreuve au résultat mitigé. Je n'avais plus le choix de pousser au maximum la dernière épreuve qui consistait à construire une sculpture en chocolat. Malgré la technique démontrée par Cristophe Morel avec la feuille de papier pour faire un petit entonnoir, j'ai décidé de foncer avec mes doigts pour éviter toute perte de temps. Ce qui m'a permis d'utiliser 50% de mes morceaux et surtout que la sculpture reste debout à l'étape des 3 pas. Ç’a surement aidé à sauver mes fesses pour cette 6e semaine. Honnêtement, le chocolat est un art complexe qui demande un talent fou. Pour ma part je vais continuer d'aller chez le chocolatier.

Commentaires