Et que ça saute

Et que ça saute : Épisode 3

par
publié le
C'est sous le thème de l'Italie que se déroulait cette 3e semaine de mon aventure à Et que ça saute. Pour moi c'était vraiment une journée sans filet, car je m'attendais à de nouvelles épreuves où l'on serait vraiment mis au défi. Pour le 2e épisode, j'étais dans une zone de confort sachant mes recettes et la première journée reflétait plus de petits défis au niveau des connaissances de base. Bon, j'ai eu le défi du mac'n cheese, mais je possédais une certaine habitude avec cette recette. Là c'était autre chose et on savait tous qu'Apollo Giovani avait ses racines italiennes. Une raison de plus pour rajouter une dose de stress pour cette 3e journée de compétition. La première épreuve de la lasagne était un bon moyen de débuter la journée afin de se réchauffer un peu. Rien de directement compliqué à préparer comme plat. Il fallait par contre jouer avec les ingrédients qui nous étaient imposés et bien sûr, tenter d'être le plus original possible. Malgré le fait que je savais qu'Apollo n'était pas un amateur de saumon, j'ai tout de même décidé d'y aller dans cette direction avec des lardons, oignons, vin blanc et asperges.Le tout préparé dans une béchamel et bien garni de fromage. Nul besoin de vous dire que c'était rond et riche en bouche. Malgré le fait que je n'ai pas été choisi comme recette gagnante pour Mikes, j'ai tout de même obtenu de bons commentaires des juges. N'ayant pas gagné la première épreuve, la journée se poursuivait avec un nouveau défi. C'est donc avec de la polenta qu'il fallait poursuivre pour épater les juges. Par un heureux hasard, j'avais pratiqué la polenta 2 mois avant le début du tournage par un pur hasard. Le genre de moment que je m'étais dit "juste au cas que ça arrive". Je dois admettre que ça m'a beaucoup aidé de connaître la base pour réussir le principal élément de la recette. Ça m'a permis de vraiment bien m'en sortir et d'obtenir d'excellents commentaires des juges. Malgré les bons commentaires, ce n'était pas terminé, car cette longue journée allait se terminer avec la préparation d'antipasti. Ces petites bouchées italiennes qui devaient être déclinées en quatre versions avec un poisson, une viande, un légume et un fromage en 45 minutes. Là le défi était de taille avec la préparation de toutes ces sortes de bouchées. Honnêtement c'est le premier moment ou je sentais que l'inspiration n'était pas à son maximum. Avec les ingrédients limités à l'avant, je n'ai pas réagi assez vite pour me procurer certains éléments. Mon choix d'utiliser le canard n'a pas été ma meilleure idée de la journée, surtout dans le contexte italien. Mais évidemment je préférais servir quelque chose dans l'assiette au lieu d'avoir un élément manquant. Vous pourrez remarquer la production que j'ai pu faire en faisant 16 bouchées par assiette. Plusieurs se posaient la question sur la quantité à produire ce qui a donc fait que j'ai décidé de ne pas prendre de chance et d'en produire quatre de chaque.  J'en ai trop fait... mais en y pensant, je trouve ça plutôt comique d'avoir produit 32 bouchées en 45 minutes. Les commentaires ont été tout de même positifs (outre le canard) concernant ma réalisation. Une autre journée tout de même positive pour moi, car j'ai réussi à terminer dans le top 3 des participants restant pour la journée.

Commentaires