Accompagnement

Crevettes croustillantes au miel épicé

par
publié le
Voilà une nouvelle recette au banc d'essais et vous ne serez surement pas étonné si je vous dit qu'il s'agit d'une autre recette tirée du livre de Chuck Hugues - Garde-Manger. Je ne peux pas le cacher, je suis un fan assumé de son livre, et lorsque j'en ai l'occasion, je place sans hésiter l'une de ses recettes dans mon horaire. Comme par hasard, j'avais un bon lot de crevette à faire cuire, j'ai donc penché pour les crevettes croustillantes au miel épicé. Je profite aussi de cette recette pour mentionné une petite mise à jour sur la panure de ma recette du meilleur poulet général tao qui est dans les mêmes principes que celle utilisé pour les crevettes (vous aurez une panure d'enfer!). Vu dans le livre Garde-Manger de Chuck Hughes Recette disponible sur le site de Radio-Canada Création de Chuck Hughes Satisfaction : 9 sur 10 Difficulté : Facile Préparation et confection : 30 minutes Premièrement, le miel. Ça se prépare en un tour de main. On dispose les ingrédients dans la casserole et on amène le miel à ébullition et on laisse ensuite infuser. C'est fou comment le me miel gagne en saveurs! Vraiment super bon. Je suggère d'y aller molo sur le paprika fumé si jamais vous êtes plus ou moins fan de ce goût (mais il faut en mettre). Pour la préparation des crevettes, voilà le meilleur mixe afin de rendre n'importe quel élément parfaitement pané. Il faut mélanger 125ml de farine pour 500ml de chapelure Panko. On plonge les crevettes (remplacer pour n'importe quoi d'autre comme du poulet ou des légumes) dans le mélange, dans l'oeuf et ensuite de nouveau dans le mélange pour ensuite terminer dans l'huile. Le mélange de farine/panko évite de rendre la panure trop lourde et rend vos crevettes parfaites! Encore une fois la magie de la friteuse vient bonifier le tout et on se retrouve avec une recette fort appréciable pour les papilles. En théorie on sert ces crevettes en apéro, mais dans mon cas, j'ai servi le tout sur un riz basmati avec des légumes sautés.

Commentaires