On jase

3 mois avec le Sansaire

par
publié le

Pour donner suite à mon premier article, beaucoup de personnes m'ont demandé de faire un petit compte rendu de mon utilisation du Sansaire. Pour faire un petit retour en arrière, je cherchais à mettre la main sur une machine qui me permettrait de faire de la cuisson sous vide. Sur le marché il y a plusieurs de types professionnels, mais qui s'avèrent beaucoup trop dispendieux pour mon portefeuille (on parle d'environ 750 $). Depuis quelque temps, des produits conçus pour un plus large public ont commencé à voir le jour via différente plateforme de financement social (ex.: Kickstarter). Différents modèles ont vu le jour, Anova, Nomiku et le Sansaire. Après différentes lectures aussi de ces trois produits, j'ai arrêté mon choix sur le Sansaire.

Depuis mon acquisition, ce dernier n'a pas chômé ! Suis-je toujours satisfait ? OUI ! Honnêtement, je ne pensais pas autant l'utiliser ! Oui on départ on pense à la cuisson de la viande, mais j'ai aussi préparé de la crème glacée (oui, oui), les oeufs (rien de mieux) de la crème pâtissière, les légumes, la meilleure viande à burger maison, le meilleur saumon et j'en passe. Sa versatilité s'est avérée beaucoup plus grande que je ne le croyais.

Je n'ai encore rencontré aucun problème avec son utilisation. J'ai testé des cuissons de 37 à 95 degrés Celcius et jusqu'à 2 jours sans arrêt. Mon seul problème lorsque je chauffe à haute température, c'est que je n'ai pas de récipient avec un couvercle, donc l'eau s'évapore. Je devrai donc prévoir cet achat bientôt si je souhaite faire des cuissons de 36 heures.

Depuis mon achat de poursuit ma mission de partager la bonne nouvelle de ce merveilleux Sansaire. Au prix de 199 $ la cuisson sous vide est plus que jamais accessible. Je vais donc continuer à vous le recommander.

Si vous souhaitez l'acheter, c'est par ici

 

Commentaires