On jase

Le Crobeign est arrivé chez Paillard

par
publié le
Étant au voyage au Mexique durant l'arrivée du Crobeign chez Paillard, je n'ai donc pu assister au lancement. Pour moi ce n'était qu'une question de temps avant que je me pointe sur la rue St-Jean pour essayer ce mi-beigne, mi-croissant mythique que tout le monde s'arrache à New York depuis son lancement. Dominique Ansel a créé une pâtisserie qui peut se revende sur le marché noir au prix de 40$ l'unité (environ).  Plusieurs personnes parlent de quelque chose d'unique en son genre. Je n'ai pas pu goûter la version New-Yorkaise malheureusement afin de bien comparer avec celle de chez Paillard. Mais selon certains échos, ces derniers se rapprochent de très près de leur copain le Cronut. Il est difficile de ne pas avoir de hautes attentes avant de goûter le produit. Sachant que des gens à New York peuvent attendre plus de deux heures pour tenter de mettre la main sur l'un des 200 cronuts préparés chaque jour. Déjà quelques blogueurs ont publié l'arrivée de cette fameuse pâtisserie chez Paillard et tous ont adoré. J'ai donc décidé d'emboîter le pas et d'aller goûter à ce croissant/beigne si unique. Première des choses, ceux-ci sont prêts à 11h le matin, pas avant. Aussi, étant donné le défi (81 couches de pâte feuilletée) que cela représente pour les faire, il y en a seulement 50 par jour qui sont produits pour le moment.  Aussi, pour maximiser leur texture, il est préférable à mon avis de le goûter le matin lorsqu'ils sont fraîchement préparés. À Montréal, c'est à la Cornetteria qu'il est possible de mettre la main sur un Cronetto, leur version du Cronut. Maintenant, qu'est-ce que ça goûte? Je trouve que le goût se rapproche de beaucoup à celui du beigne, mais sans la lourdeur de ce dernier. C'est très léger en bouche et moelleux. La crème pâtissière ajout une touche crémeuse qui s'harmonise bien avec le feuilleté. Le petit crémage sur le dessus était aux fraises/rhubarbe et vient donner une petite touche subtile juste parfaite. L'attente peut-être grande pour plusieurs car il ne faut pas se le cacher, on en entend que des bonnes choses sur ces fameux cronuts. Je crois que ça vaut la peine de l'essayer et par la suite ce sera à votre tour de décider si vous êtes accros ou pas. Mais personnellement je pense que ce petit crobeign mérite son détour. N'hésitez pas à partager votre opinion, c'est toujours plaisant à lire.
Crobeign 2

Commentaires